DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président ukrainien par intérim accuse la Russie "d'agression"


Ukraine

Le président ukrainien par intérim accuse la Russie "d'agression"

Dans le même temps, l’un des députés du nouveau pouvoir à Kiev a tenté d’entrer dans le parlement de Crimée mais sans succès. Une foule pro-russe l’en a empêché dans une atmosphère très tendue.

Pour le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov : “ils (les Russes) veulent nous entraîner dans un conflit militaire. Selon nos services de renseignements, ils essayent de mettre en œuvre le même scénario qu’en Abkhazie et en Géorgie en 2008. Je m’adresse personnellement au président Poutine, pour lui demander d’arrêter immédiatement son agression et de retirer ses militaires de Crimée et de se cantonner au respect des traités signés”.

Selon le nouveau pouvoir à Kiev en place depuis le 22 février dernier, des avions russes auraient également violé l’espace aérien ukrainien.

Le représentant du président ukrainien par intérim en Crimée affirme que 2.000 militaires russes seraient arrivés sur un aéroport militaire près de Simferopol. Aéroport dont le contrôle a été pris par des hommes armés hier matin. La Russie a elle démentie toute implication. .

Selon nos envoyés spéciaux sur place, des militaires russes et leurs matériels se sont positionnés sur certaines routes. “Nous avons essayé de leur poser quelques questions, mais comme prévu, ils n’ont pas voulu nous répondre. Ils affirment qu’ils ne sont pas hostiles et qu’il s’agit d’un exercice. Ces blindés russes sont facilement identifiables avec leurs plaques. Ils se trouvent sur la route entre Sébastopol et Simferopol. Mais ce qui n’est pas clair, c’est où ils se dirigent”, explique notre envoyé spécial, Sergio Cantone.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les mouvements russes en Crimée conformes aux accords selon Moscou