DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée ukrainienne est en état d'alerte

Vous lisez:

L'armée ukrainienne est en état d'alerte

Taille du texte Aa Aa

Les bruits de bottes se font plus pressants d’heure en d’heure en Crimée entre Kiev et Moscou.

Selon l’ambassadeur ukrainien à l’ONU, il y aurait 15 000 soldats russes sur place ainsi que des blindés, des avions, et mêmes deux vaisseaux en mer. Le chef de la diplomatie ukrainienne a demandé la protection des Etats-Unis, de l’Union européenne et de l’Otan.

Les autorités russes ne donnent aucun chiffre sur leur présence en Crimée. Elles affirment agir en respect de l’accord de défense signé entre Kiev et Moscou et elles s’autorisent “un recours à la force en cas de menace pesant sur la vie des citoyens russes”.

Une attitude dénoncée fermement par le Premier ministre ukrainien, Arseny Yatseniuk : “Nous l’Ukraine en tant qu’Etat, nous sommes prêt à défendre notre souveraineté et nous sommes convaincus que la Russie n’aura pas recours à une intervention militaire sur le territoire ukrainien. Toute intervention serait le début de la guerre et la fin de toutes les relations entre l’Ukraine et la Russie”, affirme fermement le Premier ministre par intérim Arseny Yatseniuk.

Le président russe Vladimir Poutine a obtenu hier le feu vert du Sénat pour un “recours aux forces armées” jusqu‘à la normalisation de la situation politique en Ukraine”, selon le Kremlin. Un bras de fer inédit
depuis la fin de la Guerre froide.

Dans le même temps, les pro-russes resserrent leur emprise sur la Crimée et l’est du pays. Des irruptions d’hommes armés ont eu lieu dans plusieurs sites stratégiques ainsi que d’importantes manifestations pro-russes à Donetsk contre des contestataires pro-européens. Les forces anti-émeutes honnies à Maïdan sont ici célébrées comme des héros.