DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gaz, ressource clé dans la crise entre Kev et Moscou


économie

Le gaz, ressource clé dans la crise entre Kev et Moscou

Le titre Gazprom a dévissé ce lundi à la Bourse de Moscou. Le géant gazier russe enregistrait des pertes d’environ 15% dans l’après-midi
Pas de quoi rassurer les européens, soucieux de leur approvionnement en gaz, et dont l’inquiétude s‘était accentuée ce week-end, sur fond de tensions entre Moscou et Kiev.

Le premier producteur mondial de gaz est le principal fournisseur de l’Ukraine, qui importe 72% du gaz qu’elle consomme de Russie
Moscou est également le premier fournisseur de l’europe en gaz naturel. Et bien que l’hiver, très doux, a atténué sa dépendance, le vieux continent importe 30% de ses besoins en gaz de Russie, dont plus de la moitié transitent par l’Ukraine et son réseau de gazoducs.

Aujourd’hui, le russe Gazprom a annoncé que le transit de gaz vers l’Europe via l’Ukraine était normal…
Mais son prix pourrait augmenter à Kiev.
En décembre dernier, peu après le “non” de l’Ukraine à l’accord d’association avec l’Union européenne, Moscou avait accordé des tarifs préférentiels sur le gaz à son voisin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

L'Ukraine sème la panique sur les marchés russes