DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des applications pour le carnaval de Rio et... pour le ski


hi-tech

Des applications pour le carnaval de Rio et... pour le ski

En partenariat avec

Les millions de personnes attendues cette année au carnaval de Rio ne se doutent peut être pas que ce qui était un artisanat populaire est devenu de plus en plus technologique.

On a fait appel à la trois D en effet pour concevoir les chars qui défilent dans la ville brésilienne. Renato Silva fait partie de ces architectes qui conçoivent ces chars :
“Nous pouvons simuler les mouvements et voir si le char passe partout sans toucher un obstacle. On le voit aussi dans sa totalité, avec tous ses éléments parce que quand il sort de la fabrique il n’a pas l’apparence qu’il va avoir lors de la parade ».

“Bafafa” est la dernière des applications de smartphone qui aide les fétards et les noctambules à trouver leur chemin dans le carnaval. Parallèlement à la grande parade, Rio a connu le développement ces dernières années de nombreuses fêtes de rue, les « blocos ».

Ricardo Rabelo dirige le Guide Bafafa : “Ici dans cette fête les gens peuvent vérifier avec l’application s’il n’y a pas une autre fête dans les environs. Les jeunes font chaque jour une dizaine de fêtes, c’est un vrai marathon ».

On compte des centaines de « blocos », il y en a pour tous les goûts. Certains reproduisent les traditions du carnaval dans différentes régions du Brésil. D’autres rassemblent des musiciens de jazz voire des groupes rocks.

Dans la capitale de la Samba, le groupe Beija Flor a créé une autre application qui va permettre aux festivaliers de prendre des selfies et de les partager avec le reste du monde. Les photos du groupe sont aussi diffusées en direct sur de grands écrans.

Bira Silva appartient à ce groupe : « Beija Flor a créé une application pour que les gens puissent aller gratuitement sur le net et pour qu’ils puissent suivre la parade en direct en voyant les photos de chaque costume sur leur portable ou sur leur tablette dans le monde entier ».

Le carnaval de Rio est une des plus grandes sources de revenus du Brésil. Sans parler des autres carnavals dans les grandes villes comme Sao Paulo et Recife. Dans la seule ville de Rio en parle de près d’un milliard de dollars de revenus.

Des rues colorées de Rio direction les sommets européens avec deux jeunes étudiants du prestigieux collège britannique d’Eton en Angleterre. Ils ont inventé une application qui s’appelle Edge. Elle permet au skieur de trouver son chemin mais aussi de se chronométrer et de faire la course avec ses amis.

Ed Hardy, cofondateur de Edge : “Il existe beaucoup de nouveaux détecteurs sur le marché. Les gens sont vraiment intéressés par les données qu’ils accumulent en faisant du sport. Ils veulent voir leur vitesse, la hauteur de leur saut, la distance verticale, l’altitude, tout ce type d’informations dont ils n’avaient même pas conscience avant”.

Le sport n’est pas le seul aspect de cette application qui relaie les informations des sites web de quelque 600 stations de ski comme celle-ci en Allemagne où une snowboardeuse a testé l’application :
“C’est très sympa, le snowboard est déjà sympa mais cette application peut mesurer votre vitesse et des choses comme ça”.

Quant à ce surfeur des neiges il peut désormais partager ses infos sur les réseaux sociaux : “Je pense que c’est cool, avant quand je descendais une piste très raide et que j’allais assez vite et je me demandais toujours quelle était ma vitesse.”

Deux mois après son lancement, l’appli revendique quelque 35 000 kilomètres de pistes descendues. Et déjà les deux lycéens disent réfléchir à d’autres sports comme le vélo et autres VTT.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Barcelone : smartphones et gadgets pour le "moi quantifié"...