DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris Fashion Week : inspirations intergalactique et seventies

Vous lisez:

Paris Fashion Week : inspirations intergalactique et seventies

Taille du texte Aa Aa

La chorégraphe espagnole Bianca Li a ouvert à Paris le défilé Jean-Paul Gaultier. On commence avec le créateur français ce tour d’horizon des défilés prêt à porter des collections automne hiver.

Une collection très intergalactique pour un Jean-Paul inspiré par “Gravity” et par la volonté de certains d’aller sur d’autres planètes.

Le styliste néerlandais Victor & Rolf a présenté une collection sophistiquée et détendue à base de nuances de gris.

Un nouveau venu dans ces défilés : le français Christophe Guillarmé qui avait investi le Balajo pour rendre hommage aux années 60/70.

Christophe Guillarmé : “Cette fois-ci je m’inspire un peu de l’art optique, le “Op Art” et donc j’avais envie de ce côté plus graphique – ça reste quand même un peu mon travail, c’est à dire assez chargé, fort, beaucoup de couleurs mais, c’est vrai, là j’avais envie de travailler vraiment plus sur des volumes et du graphisme. Et voilà, donc ça c’est par exemple l’esprit un peu plus géométrique – ça reste un peu années 70 mais avec ce côté un peu “Barbarella”, on imagine tout à fait son côté un peu 70”.

Vivienne Weswood a fait des incursions dans la tribu Ashaninka de la forêt vierge péruvienne. Elle a incorporé ses souvenirs avec le style de Charles Worth, le pionnier de la haute couture.

Toujours très engagée dans la protection de l’environnement la styliste a rendu hommage aux indiens d’Amazonie.

Vivienne Westwood : “Tout se retrouve mélangé dans les bijoux avec cette impression de la forêt. Ces gens se battent depuis longtemps pour sauvegarder leur forêt. C’est donc une collection un peu militaire avec ces verts foncés.”

En tout cas la mariée est toujours en blanc et c’est toute la tribu familiale qui défile à la fin.