DERNIERE MINUTE

Crimée: "Un référendum violerait le droit international" - Barack Obama

Vous lisez:

Crimée: "Un référendum violerait le droit international" - Barack Obama

Taille du texte Aa Aa

La décision du Parlement local de Crimée, dominé par des pro-russes demandant jeudi à Vladimir Poutine le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie a aussitôt fait réagir Barack Obama. Dans une brève allocation à la Maison Blanche, le président américain a expliqué que les Etats Unis ont mis en place des restrictions de visas en réponse à “la violation en cours par la Russie de l’intégrité territoriale de l’Ukraine” et ouvert la voie à de possibles gels d’avoirs : “Ce matin, j’ai signé un décret qui autorise des sanctions sur les personnes et entités responsables de la violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, ou qui ont volé les biens du peuple ukrainien. Toute discussion sur l’avenir de l’Ukraine doit inclure le gouvernement légitime de l’Ukraine. En 2014, l‘époque où les frontières pouvaient être redéfinies en méprisant les dirigeants démocratiquement élus est bien révolue.”

Barack Obama a également appelé le Congrès américain à “soutenir la capacité de prêt du FMI” en faveur de l’Ukraine.