DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : stagnation du chômage à la fin 2013


économie

Grèce : stagnation du chômage à la fin 2013

Jeudi à Athènes, les demandeurs d’emploi étaient dans les rues par centaines pour réclamer du travail et alors que plusieurs économistes prédisent que l’amélioration de la situation de l’emploi sera très lente.

Malgré une légère baisse en fin d’année dernière, la Grèce affiche toujours le taux de chômage le pus élevé de la zone euro.

“Alors qu’au centre d’Athènes les syndicats protestent contre les chiffres calamiteux du chômage en Grèce, affirme Symela Touchtidou, notre correspondante permanente en Grèce, l’institut grec de la statistique a communiqué pour décembre 2013 une baisse du taux de chômage de 0,1%. Ne crions pas victoire affirment cependant les analystes, qui rappellent que ce type de baisse s‘était produit à deux reprises l’an dernier”.

En passant de 27,6 en novembre à 27,5% en décembre 2013, le taux de chômage a certes baissé en Grèce mais sur environ 4 ans, il a été multiplié par 2,5.

Le gouvernement de coalition dirigé par Antonis Samaras table sur un léger recul du chômage qui devrait passer selon sa dernière prévision à 24,5% grâce au retour d’une timide croissance de 0,6% du PIB grec.

Les régions grecques les plus touchées par le fléau du chômage sont l’Epire et la Macédoine-Thrace dans le nord du pays avec un taux respectif de 30,4% et de 28%.

Le chômage des femmes grecques est toujours élevé à 31,6% contre 24,5% pour les hommes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Berlin accueille la foire internationale du tourisme