DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Palawan, véritable paradis vert

Vous lisez:

Palawan, véritable paradis vert

Taille du texte Aa Aa

Katharina Kaun, euronews :

“Palawan est connue comme le joyau vert des Philippines. Dans cette jungle paradisiaque, la biodiversité est plus riche que n’importe où ailleurs dans le pays. Les Philippins appellent cette île leur dernier paradis inexploré. Partons à la découverte des trésors de Palawan, parmi lesquels une rivière souterraine mystique”.

Le voyage débute dans le décor unique de Puerto Princesa, connue aussi comme “la ville dans la forêt”.

Située entre la mer de Chine méridionale et la mer de Sulu, l‘île de Palawan s‘étend sur 450 kilomètres.

L‘île a été relativement épargnée par le typhon “Yolanda” en novembre dernier.

Palawan est encore recouverte à moitié de forêts anciennes. L’un de ses trésors est le Parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa dans lequel la mangrove est reine.

“Lady Mangrove” a composé une chanson dédiée à la forêt et à ses visiteurs. Aida Moyano a vécu ici durant de nombreuses années. Elle met tout son cœur dans la protection des mangroves. Ces forêts intertidales comptent parmi les écosystèmes les plus productifs et les plus complexes de la planète.

“Sans la mangrove, il n’y a pas d‘équilibre de l‘écosystème. Les animaux, la mangrove, les gens, tout ce qui nous entoure s‘équilibre. La mangrove est aussi un abri pour les animaux, bien sûr. Et leur nourriture est ici. C’est un sanctuaire de la faune”, explique la guide Aida Moyano.

Le feuillage dense des arbres de la mangrove abrite une grande variété d’espèces exotiques comme le Serpent ratier jaune ou serpent des mangroves.
Intrigant, il est connu pour être le maître des lieux. Il dort la journée et chasse la nuit.

“Le serpent ratier jaune se trouve principalement le long des berges. Il reste ici car il mange les petits poissons”, ajoute Aida Moyano.

Promenade en bateau à la découverte d’un lieu chargé d’une histoire sculptée par la nature.

La rivière de Puerto Princesa est la plus longue rivière souterraine navigable du monde. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, elle est considérée comme l’une des “Sept Nouvelles Merveilles de la Nature”.

Véritable petit bijou, elle serpente à travers un labyrinthe composé de grottes plus fascinantes les unes que les autres. Longue de plus de huit kilomètres, elle abrite de nombreuses espèces et termine sa course en mer de Chine méridionale.

“Il y a énormément de chauve-souris et de Martinets noirs, mais dans cette cathédrale, juste derrière nous, nous avons trouvé une créature rampant à quatre pattes, une grosse araignée, une tarentule. Nous avons vu aussi des serpents et quelques scorpions”, détaille le guide Eduardo Nitor.

Les plafonds des grottes regorgent de vie. Environ 40 000 chauves-souris vivent en parfaite harmonie avec des milliers de Salanganes. Étonnamment, cette espèce diurne s’est adaptée à la vie dans l’obscurité. Cette transformation est unique au royaume des oiseaux.

“Ils utilisent des sonars pour rejoindre leurs nids, comme les baleines. Grâce aux sons qu’ils émettent et aux ondes générées, ils trouvent leur chemin vers l’intérieur ou l’extérieur de la grotte “, dit Ian C. Bacuel, employé à l’assistance publique.

La présence de vie à l’intérieur de la grotte remonte à des millions d’années.

Il y a trois ans, des scientifiques italiens ont fait une découverte étonnante. Dans la roche calcaire, ils ont trouvé des restes fossiles d’une vache marine datant de la période Miocène, il y a plus de 20 millions d’années.

La rivière souterraine est un lieu plein de mystère.

Pour Ian C. Bacuel, “descendre dans la rivière souterraine, c’est comme entrer dans un autre monde, dans une autre dimension que vous n’avez jamais connue auparavant. En ressortir, c’est retourner à votre propre monde, celui de la réalité”.