DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Obama presse Poutine à accepter une solution diplomatique


Ukraine

Obama presse Poutine à accepter une solution diplomatique

La Crimée au centre d’un appel téléphonique d’une heure cette nuit entre Barack Obama et Vladimir Poutine. Le président américain réclame que la Russie rentre ses troupes dans leurs baraquements en Crimée, permette le déploiement d’observateurs internationaux et discute avec le nouveau pouvoir à Kiev.
“Toute discussion sur l’avenir de l’Ukraine doit inclure le gouvernement légitime de l’Ukraine, a déclaré Barack Obama. En 2014, l‘époque où les frontières pouvaient être redéfinies en méprisant les dirigeants démocratiquement élus est bien révolue.”

Réagissant à l’annonce de l’organisation d’un référendum en Crimée, le chef de la diplomatie américaine John Kerry à condamné la demande du parlement de Crimée. Il a martelé que la région était une partie de l’Ukraine.

La Crimée a demandé hier à Vladimir Poutine son rattachement à la Russie. Le rendez-vous est fixé au 16 mars : ce jour là, les électeurs de cette péninsule de deux millions d’habitants à majorité russophone stratégique pour Moscou, choisiront entre un rattachement à la Russie ou une autonomie nettement renforcée. Après la décision du parlement de Crimée, Kiev a lancé la procédure de dissolution de cette assemblée locale,

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les voisins de la Russie se sentent menacés