DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les face-à-face se multiplient en Crimée


Ukraine

Les face-à-face se multiplient en Crimée

La situation demeure extrêmement tendue en Crimée, où les soldats, probablement russes, semblent de plus en plus présents. Ce samedi, un convoi d’une cinquantaine de camions, transportant des militaires, sans insignes, aurait pénétré dans une base de l’armée ukrainienne près de Simféropol. Aucun incident n’a été signalé.

Par ailleurs, des hommes armés ont à nouveau bloqué les observateurs de l’OSCE – l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe – qui tentaient pour la troisième fois de pénétrer dans la péninsule ukrainienne. Ils ont dû faire demi-tour après avoir entendu des tirs de sommation.

Les autorités locales de la Crimée ont à nouveau affiché ce samedi leur volonté de faire sécession avec Kiev, en présentant lors d’une cérémonie ce qu’elles ont baptisé la première division des forces armées du nouvel État de Crimée. Une division qui ne compte toutefois qu’une trentaine d’hommes.

L’escalade se poursuit dans la péninsule, même si aucun coup de feu n’a été échangé jusqu’ici. Mais les face-à-face tendus se multiplient : la nuit dernière, des militaires russes ont pénétré à l’intérieur d’un poste de défense anti-missiles de l’armée ukrainienne à Sébastopol. Ils ont finalement quitté la base.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : l'hommage aux combattantes de Maïdan