DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ashton entretient l'incertitude sur les négociations sur le nucléaire iranien

Vous lisez:

Ashton entretient l'incertitude sur les négociations sur le nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

La Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la sécurité, Catherine Ashton, poursuit son séjour en Iran. C’est la première fois depuis 2008 – et Javier Solana – que le numéro un de la diplomatie européenne se rend dans ce pays.

Catherine Ashton a rencontré dimanche le président Hassan Rohani. Depuis l’accession au pouvoir de ce réputé modéré, les négociations sur le nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances du groupe dit 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) connaissent une amélioration sensible.

“Mais les discussions demeurent difficiles et rien n’en garantit le succès, a commenté Catherine Ashton. Nous devons donc poursuivre nos efforts, avec le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et la communauté internationale.” Le ministre iranien insistant de son côté sur la “bonne volonté” de son pays.

L’accord intérimaire signé en novembre entre les deux parties doit, théoriquement, aboutir à un accord définitif d’ici le 20 juillet. Une perspective qui déplaît fortement à Israël, dont le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a vivement critiqué ce déplacement. Il a ainsi apostrophé, à distance, en ces termes Catherine Ashton : “Va-t-elle interroger ses hôtes iraniens sur la fourniture d’armes à des groupes terroristes ?” Une allusion à l’interception par Israël, il y a quelques jours, d’un navire transportant des armes iraniennes pour les livrer à Gaza. Des accusations démenties par l’Iran.