DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dernier homme de Fukushima met en garde les Européens

Vous lisez:

Le dernier homme de Fukushima met en garde les Européens

Taille du texte Aa Aa

L’hommage aux victimes de Fukushima. C‘était aussi au Parlement européen, en présence du dernier homme à habiter la zone interdite. Naoto Matsumura est agriculteur. Il est resté pour s’occuper des animaux abandonnés et résiste malgré les radiations.

“ Là-bas, tout est fini, tout a été détruit “, dit-il.

C’est à l’invitation des Verts qu’il est venu témoigner à Strasbourg des ravages de la catastrophe nucléaire. Et pour l’eurodéputée Michelle Rivasi, l’Europe ne doit plus ignorer les risques :

“ C’est vrai que l’accident de Fukushima a remis en cause la sûreté nucléaire des centrales européennes. Quand on raisonnait par rapport à un accident, on ne raisonnait que sur un seul risque. Fukushima a montré que s’il y a un séisme suivi d’un tsunami, ce qui était le renforcement de la sûreté ne marche plus “, insiste-t-elle.

Il y en Europe des centrales aussi anciennes que celle de Fukushima dont les tests de résistance de la Commission ont montré la vulnérabilité. 15 pays européens abritent 145 réacteurs au total.