DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trois ans après Fukushima, le Japon peine à se redresser


Japon

Trois ans après Fukushima, le Japon peine à se redresser

En 2011, un tsunami, un séisme et un accident nucléaire ont frappé successivement l’archipel nippon. Les plaies béantes de cette tragédie sont toujours visibles, surtout dans la centrale où 35 000 personnes s’activent encore jour et nuit pour nettoyer et démanteler le site, qui était exploité par la controversée firme TEPCO.

“Tepco fait des progrès dans le retraitement des eaux mais je ne suis pas encore satisfait”, estime Dale Klein, membre d’un comité de suivi de la crise.

Trois ans, ce n’est même pas un dixième du temps qu’il faudra pour démanteler 4 des 6 tranches de Fukushima Daiichi. Et pendant ce combat titanesque, à Tokyo, on espère bien relancer d’autres centrales. Arrivé au pouvoir fin 2012, le gouvernement de Shinzo Abe s’est empressé d’enterrer le projet du précédent exécutif “zéro nucléaire” d’ici à 2040.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Stock d'armes : Israël fustige la "mollesse" internationale