DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ianoukovitch : l'élection présidentielle du 25 mai est illégitime


monde

Ianoukovitch : l'élection présidentielle du 25 mai est illégitime

Un Viktor Ianoukovitch offensif. Le président déchu de l’Ukraine s’est exprimé pour la seconde fois en Russie, à Rostov-sur-le-Don, à une centaine de kilomètres de la frontière ukrainienne. C’est dans cette ville russe qu’il est réapparu le 28 février dernier, là où il a trouvé refuge après avoir fui son pays au lendemain d’un accord avec l’opposition, après trois mois de manifestations et une centaine de morts (en février).

“Je veux rappeler que je ne reste pas seulement le président légitime de l’Ukraine mais aussi le chef suprême des armées, dit-il, je n’ai pas quitté mes fonctions de président avant terme. Je suis vivant.”

Après avoir lancé un appel à peine voilé à l’armée, Ianoukovitch a sans cesse répété qu’il avait été chassé par un coup d‘état, qu’il avait fui d’abord en Ukraine, notamment à Donesk et en Crimée, mais que face aux tentatives d’attentat contre sa personne, il avait dû se réfugier en Russie.

Il a dénoncé les usurpateurs du pouvoir qui ont fait tirer sur leurs propres partisans pendant les manifestations.

Il a fait savoir qu’il ne reconnaîtrait pas l‘élection présidentielle du 25 mai car elle sera anticonstitutionnelle et donc illégitime.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : Vitali Klitchko cible de jets d’œufs et de pétards