DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crimée : "Moscou devra payer le prix"


monde

Crimée : "Moscou devra payer le prix"

“Les Etats-Unis rejettent complètement” les projets de référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie : Barack Obama l’a répété lors de sa rencontre à la Maison blanche avec le nouveau Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk.

“Nous allons continuer à dire au gouvernement russe que s’il poursuit dans cette direction, Moscou devra payer un prix pour la violation de la loi internationale, a déclaré Barack Obama, et ce coût, pas seulement nous, mais la communauté internationale, l’Union européenne et les autres, lui feront payer. “

“Nous nous battons pour notre liberté, pour notre indépendance, pour notre souveraineté, a renchérit le Premier ministre ukrainien, et nous ne nous rendrons jamais.”

De leur côté, les Européens accélèrent le rapprochement avec l’Ukraine. Selon la chancelière allemande le volet politique de l’accord d’association de l’Ukraine avec l’Union européenne pourrait être signé autour du 20 mars. Angela Merkel a réaffirmé que l’UE était prête à passer à la “seconde étape des sanctions” à l‘égard de la Russie : le gel des avoirs et l’interdiction de visas pour des personnalités russes et ukrainiennes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crimée : "les observateurs internationaux ne semblent pas les bienvenus"