DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Israéliens ultra-orthodoxes dans l'armée


Israël

Les Israéliens ultra-orthodoxes dans l'armée

La Knesset vient d’adopter, à 65 voix contre 1, une modification majeure de la loi de conscription.
Dès 2017, le service militaire sera obligatoire pour les jeunes juifs ultra-orthodoxes. Et ceux qui refusent d’y prendre part seront sanctionnés.

Depuis la création d’Israël, la loi a permis à des milliers d‘étudiants des écoles talmudiques d‘échapper aux trois ans de service dans l’armée.

Pour ce député du parti Yesh Atid, Dov Lippman, “cette loi crée un processus d’intégration, pas un changement brutal, un processus lent qui permettra l’intégration de ces jeunes ultra-orthodoxes petit à petit dans l’armée et dans la société. C’est important pour nous d‘être une nation unie.”

L’opposition et les ultra-orthodoxes avaient boycotté le scrutin.
La loi prévoit pourtant aussi d’exempter chaque année 1 800 étudiants reconnus comme des “chercheurs doués” par les écoles talmudiques.

Début mars, cette loi controversée avait mobilisé les foules dans les milieux ultra-orthodoxes. Une communauté qui représente 10% des 8 millions d’Israéliens.

Pour les partis ultra-orthodoxes, “c’est un jour noir pour l’Etat juif”.

Ce député, Itzhak Vaknin, explique que “cette loi est problématique et inacceptable, parce qu’elle fait des Juifs qui étudient la Torah des traîtres qui encourent la prison.”

Les députés israéliens ont également relevé le seuil d‘éligibilité pour être représenté à la Knesset. L’objectif est d’apporter une plus grande stabilité au gouvernement, mais les détracteurs de cette modification de la loi électorale estiment qu’elle nuira à la minorité arabe et aux petits partis ultra-orthodoxes juifs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol MH370 : toujours pas de trace de l'avion malgré les recherches étendues