DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crimée : Les habitants "absolument pas inquiets par des sanctions internationales" (euronews)

Vous lisez:

Crimée : Les habitants "absolument pas inquiets par des sanctions internationales" (euronews)

Taille du texte Aa Aa

C’est ce dimanche que sera organisé en Crimée, le référendum sur le rattachement à la Russie de cette péninsule située dans le sud de l’Ukraine. Un million et demi d‘électeurs seront appelés aux urnes pour ce scrutin dont l’issue ne fait pas doute. La majorité de la population locale est d’origine russe et se sent plus proche de Moscou que de Kiev.

Quelle est l’atmosphère à Simféropol, à trois jours du vote ? Pour le savoir, Simona Volta a interrogé en duplex Sergio Cantone, l’envoyé spécial d’euronews dans la capitale de la Crimée.

Sergio Cantone :
L’ambiance est relativement calme dans la mesure où le résultat ne devrait pas être une surprise. Donc, il n’y a pas de tensions particulières. En fait, ceux qui ne veulent pas d’une scission avec l’Ukraine n’iront pas voter. C’est une sorte de boycott. Donc, on s’attend à une très large victoire du ‘oui’ à une scission avec l’Ukraine.

Simona Volta :
En Crimée, de nombreux habitants qualifient de fascistes les leaders de Maidan à Kiev. Mais comment voient-ils les dirigeants russes?

Sergio Cantone :
Pour les gens ici, le système politique russe est synonyme d’ordre et offre des garanties de stabilité pour cet ancien territoire soviétique. Le gouvernement russe est perçu comme l’héritier légitime de l’Union soviétique.

Simona Volta :
Les gens sont-ils inquiets des sanctions que pourraient appliquer la communauté internationale, et qui pourraient avoir un impact sur l‘économie locale ?

Sergio Cantone :
Cela ne semblent absolument pas les inquiéter. Pour eux, l‘économie locale repose essentiellement sur le tourisme. Et ils savent bien que la grande majorité des touristes qui séjourne ici en Crimée vient d’Ukraine, de Russie et de Biélorussie, mais pas vraiment d’Europe de l’ouest ou des Etats-Unis.