DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : un décès qui remet le feu aux poudres


Turquie

Turquie : un décès qui remet le feu aux poudres

Plusieurs villes turques (Istanbul, Ankara, Izmir…) ont été le théâtre de scènes de violence, ce mercredi soir. Ces affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont causé la mort de deux personnes : un policier, décédé accidentellement d’une crise cardiaque, et un civil mort lors des heurts avec les protestataires.

Cette flambée de violence fait suite au décès d’un adolescent à Istanbul. Berkin Elvan, 15 ans, avait été grièvement blessé lors des manifestations anti-gouvernementales l‘été dernier aux abords du parc Gezi à Istanbul. Il a succombé à ses blessures ce mardi, et ses funérailles ont été célébrées ce mercredi.

Ce décès a ravivé le mouvement de contestation dans le pays. Une contestation qui vise le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis plus de dix ans.

Le chef du gouvernement a accusé l’opposition de vouloir déstabiliser le pays à moins de trois semaines des élections municipales.
Ce scrutin aura une valeur de test pour le gouvernement, englué depuis plusieurs semaines dans un scandale de corruption.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie: les réformes "coup de poing" de Matteo Renzi