DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La résurrection de "Veronica Mars"


cinema

La résurrection de "Veronica Mars"

En partenariat avec

Ils étaient inconsolables depuis l’arrêt de la série en 2007. Les aficionados de “Veronica Mars” vont retrouver le sourire.
L’adaptation cinématographique de la série télévisée américaine a vu le jour.

Quelques variantes. Veronica n’est plus détective privée. Jeune diplômée d’une école de droit, elle s’apprête à devenir avocate et vit à New-York, jusqu’au jour où elle reçoit l’appel de Logan, un de ses anciens petits copains. Il est accusé du meurtre de sa nouvelle compagne. La blondinette décide alors de retourner à Neptune.

Dans le rôle de l’ex aux problèmes judiciaires, on retrouve l’acteur Jason Dohring. “Depuis l’arrêt de la série, Rob nous avait toujours dit de garder nos emplois du temps flexibles et nous lui répondions, “ouais, mon pote, si tu veux”, et puis il y eu cette dernière tentative et là on s’est dit qu’on avait peut-être plus de 20 et que ça pourrait marcher. On a récolté l’argent en une seule journée. Du coup à la fin, on avait assez pour tourner à Los Angeles”, dit l’acteur.

Dans le rôle principal, la pétillante Kristen Bell. “J’aime les gens avec qui je travaille, je bosse pour un gars qui je pense est assez brillant et qui produit toujours des choses de qualité. Le personnage est aimé et j’aime qu’il existe, j’aime qu’elle soit un exemple, qu’elle soit amusante et impertinente et tout ce qui fait sa personnalité. Alors pourquoi j’irais voir ailleurs ? “, dit Kristen Bell.

Ce sont les fans eux-mêmes qui sont à l’origine de cette résurrection de “Veronica Mars”. Lorsqu’en 2013 le créateur du show, Rob Thomas, fait appel aux dons sur un site internet pour réaliser le long-métrage, il récolte près de six millions de dollars en seulement un mois, grâce à la générosité de plus de 90 000 bailleurs de fonds.

“Je sais que nous sommes des précurseurs dans ce type de collectes de fonds pour financer un film. Et je pense que ce que nous devons faire dans les prochaines semaines est de gérer l’atterrissage. Nous avons besoin que le film soit un succès sinon vous ne verrez peut-être jamais plus de films comme le nôtre. J’espère que nous réussirons à saisir cette occasion car je pense qu’elle apporte un peu de démocratie dans la façon de réaliser des films”, explique le réalisateur Rob Thomas.

“Veronica Mars” est déjà sorti en Allemagne, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Rien en revanche pour les écrans français. L’hexagone devra se contenter d’une sortie en vidéo à la demande (VOD).

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Des films dans la peau