DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des observateurs russes en Crimée pour le référendum


Ukraine

Des observateurs russes en Crimée pour le référendum

Si l’OSCE n’a pas pu envoyer d’observateurs en Crimée pour le référendum, la Russie, elle, l’a fait. Le groupe est formé de parlementaires de la Douma. Nous avons pu interviewer à Simféropol le responsable de cette mission, Leonid Slutski.

“Tout le monde va nous critiquer au niveau international, nous y sommes préparés, nous a t-il affirmé. Nous avonc connu cela quand nous avons restauré l’ordre constitutionnel en Tchétchénie au début 2000, et aussi quand nous avons reconnu l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud. Aujourd’hui il s’agit de la volonté du peuple criméen et nous devons comprendre que c’est sur la base du droit à l’autodétermination que les choses se font”.

Après la publication des résultats du référendum, l’annexion formelle de la Russie pourrait n‘être qu’une question de semaines, mais le discours russe se veut bienveillant.

“La Russie soutiendra la paix internationale et interreligeuse sur le territoire de ‘Ukraine, notre soeur. Et plus important encore, le sang ne sera pas versé. les autres régions doivent rester au sein de l’Ukraine, mais le russe doit être reconnu comme une langue officielle comme dans la loi de 2012”.

Selon Slutski, la Crimée restera comme un symbole de Moscou se dressant contre “Washington et sa volonté de créer un monde unipolaire”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Protestations au Venezuela : le président menace