DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Contesté de toutes parts, le référendum en Crimée a commencé dans le calme


Ukraine

Contesté de toutes parts, le référendum en Crimée a commencé dans le calme

L’impatience des électeurs en Crimée ce matin : à l’ouverture des bureaux de vote, beaucoup étaient pressés de mettre leur bulletin dans l’urne et dire “oui” au rattachement de la province ukrainienne à la Russie.

L’Union européenne et les Etats-Unis voient ce référendum comme une couverture pseudo-démocratique de l’annexion éclair de la Crimée par la Russie.

La totalité des votants ce matin sont des Ukrainiens russophones et pro-Kremlin. Les autres, les Ukrainiens d’origine et les Tatars, ont appelé au boycott du scrutin et ne sont pas venus voter. certains, comme ici, ont choisi de manifester leur rejet du référendum, drapeau bleu et jaune à la main, mais ils ont été repoussés.

“Vous pouvez voir que le vote est libre et qu’il n’y a pas de problèmes, a déclaré le Premier ministre criméen Serguiï Axionov. Moi personnellement, je ne ressens aucune pression”.

C’est sous une très forte présence des milices pro-russes de Crimée que les opérations de vote ont lieu toute la journée.

Les Européens et les Américains ont prévenu qu’ils ne reconnaîtraient pas le résultat du vote.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des observateurs russes en Crimée pour le référendum