DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crimée : les Etats-Unis visent des proches de Vladimir Poutine

Vous lisez:

Crimée : les Etats-Unis visent des proches de Vladimir Poutine

Taille du texte Aa Aa

A quelques minutes d’intervalles, l’Union européenne et les Etats-Unis ont annoncé avoir adopté des sanctions ciblées contre de hauts responsables russes ou ukrainiens pro-russes pour envoyer un “message fort” à Moscou au lendemain du référendum de rattachement de la Crimée à la Russie.

“C’est une première étape, j’autorise les sanctions contre des responsables russes, les entités opérant dans le secteur de l’armement en Russie et les personnes qui fournissent un soutien matériel à des hauts fonctionnaires du gouvernement russe et si la Russie continue d’interférer en Ukraine, nous sommes prêts à imposer davantage de sanctions.
Ceci étant dit, je crois qu’il existe encore une voie pour résoudre cette situation diplomatiquement, d’une manière qui tienne compte des intérêts de la Russie et de l’Ukraine”, a déclaré Barack Obama.

11 personnes, sept Russes et quatre personnes accusées de collusion avec la Russie en Ukraine ont vu leurs avoirs gelés par la Maison Blanche. Parmi elles, les deux leaders séparatistes de Crimée, Sergiï Axionov et Volodymyr Konstantinov.

Le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine, en charge de l’Industrie de la défense, représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN, qui a réagi avec ironie sur son compte Twitter en apprenant la nouvelle.

L’administration Obama vise aussi la présidente de la chambre haute du Parlement russe, Valentina Matvienko, ainsi que deux proches conseillers de Vladimir Poutine, Vladislav Sourkov et Sergueï Glaziev, ainsi que deux élus de la Douma.