DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La parade de la St Patrick boycottée par le maire de New York


Etats-Unis

La parade de la St Patrick boycottée par le maire de New York

La polémique a encore fait rage cette année à New York pour la St Patrick.
La parade sur la célèbre 5e Avenue a bien eu lieu mais exceptionnellement sans le soutien du maire Bill de Blasio et sans les sponsors officiels Guiness, Heineken et Sam Adams.
Les organisateurs de la parade depuis plus de 150 ans (The Ancient Order of Hibernians) continuent d’interdire aux membres des communautés LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi, Trans) d’afficher leur appartenance à ces organisations au sein de la parade.

“C’est clairement homophobe et la ville ne devrait pas participer à quelque chose qui est ouvertement homophobe. Quand les forces de police de New York marchent dans leur uniforme, c’est comme si la ville approuvait” explique Eustacia Smith, membre de “Irish Queers”.

Le long de la rue, de nombreux groupes, représentant d’associations gays et lesbiennes, ont incité les gens à ne pas regarder, voire à ne pas participer à la parade. Mais pour beaucoup, ce n‘était pas le moment ni lieu :

“Ils peuvent marcher, personne ne les arrêtera, mais pas sous la mauvaise bannière. Ils peuvent marcher avec leurs comtés. Mais ils veulent seulement attirer l’attention sur eux et ce n’est pas l’endroit pour faire ça.”

Pour cette jeune touriste venue d’Angleterre : “exclure les homosexuels c’est très triste et très surprenant”.

A sa façon, cet homme expliquait : “seul un serpent exluerait quelqu’un à cause de la personne qu’il aime”.

Le Premier Ministre Irlandais Enda Kenny a, quant à lui, assisté à la parade New-Yorkaise, la St Patrick devant célébrer «la fierté d‘être Irlandais et non la sexualité» avait-il avancé devant les parlementaires avant de s’y rendre.
A l’origine, la St Patrick est une fête religieuse chrétienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pas de signe de troupes russes aux frontières de l'est de l'Ukraine