DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sanctions européennes : 21 personnes visées


Le bureau de Bruxelles

Sanctions européennes : 21 personnes visées

21 noms sur la liste européenne, 21 personnes interdites de visa et dont les avoirs en Europe – si avoirs il y a – seront gelés. C’est la réponse des Européens au référendum en Crimée. 13 russes et huit Ukrainiens pro-russes sont visés.

“ Nous avons décidé d’introduire des mesures additionnelles, des mesures restrictives contre 21 personnes responsables d’actions qui ont porté atteinte ou menacé l’intégrité, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine “, a annoncé la Haute représentante européenne.

Mais si la liste européenne comporte des membres de la Douma et des représentants des forces armées, elle est moins impressionnante que la liste américaine qui vise des personnalités de premier plan.

“ Il est possible d’ajouter d’autres mesures. Cette liste n’est pas gravée dans le marbre. Il sera possible d’ajouter d’autres noms à l’avenir en fonction de la réaction de la Russie “, précise le chef de la diplomatie britannique William Hague.

Les sanctions européennes seront valables six mois et reconductibles et sont associées à une promesse de soutien économique à l’Ukraine.

La suite est désormais entre les mains de Moscou. Si la Crimée est reconnue comme une partie intégrante de la Russie, alors Moscou devra s’attendre à des sanctions économiques et financières. Les dirigeants européens se retrouveront jeudi pour voir jusqu’où aller.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Russie : l'Union européenne va décréter de nouvelles sanctions