DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Immigration : assaut massif dans l'enclave de Melilla


monde

Immigration : assaut massif dans l'enclave de Melilla

A bout de force, parfois blessés, ces migrants subsahariens sont parvenus à pénétrer dans l’enclave espagnole de Melilla. Au total, ils sont environ 500 à avoir franchi la frontière depuis le Maroc. Profitant d’un épais brouillard, ils sont un millier au total à avoir tenté de passer une triple frontière grillagée de 7 mètres de haut. Cet assaut, qualifié de “violent” par les autorités espagnoles, est le plus massif depuis neuf ans.
Avec l’autre enclave espagnole de Ceuta, Mellila est soumise depuis le début de l’année à un fort regain de pression migratoire. Le centre d’accueil est aujourd’hui débordé. 1800 personnes doivent être hébergées pour 480 places.

Autre porte d’entrée privilégiée des migrants vers l’Europe, la petite île sicilienne de Lampedusa. Depuis ce lundi, la Marine italienne a sauvé du naufrage près de 600 candidats à l’immigration. Ils étaient à bord de plusieurs embarcations surchargées. L’opération s’est déroulée dans le cadre de “Mare Nostrum”, un dispositif crée à l’automne dernier après plusieurs naufrages très meurtriers.

Enfin, au large de l‘île grecque de Lesbos, au moins sept migrants sont morts après le chavirage de leur embarcation ce mardi. Parmi les victimes, deux enfants et trois femmes. Quelques heures plus tard, on apprenait que quatre migrants syriens avaient également péri dans les eaux de la mer Egée plus au sud au large de Bodrum. La mer Egée est une autre route privilégiée des passeurs après le renforcement des contrôles le long de la frontière terrestre entre la Grèce et la Turquie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les autorités ukrainiennes dénoncent "l'escalade" de Moscou en Crimée