DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Banque centrale russe opposée au contrôle des mouvements de capitaux


économie

La Banque centrale russe opposée au contrôle des mouvements de capitaux

La fuite des capitaux s’est intensifiée en Russie.
Selon plusieurs économistes, elle pourrait atteindre pour le premier trimestre 2014 le montant enregistré sur l’ensemble de l’année 2013, à savoir 45 milliards d’euros.
Pour l’heure, le gouvernement indique que la fuite de capitaux étrangers s‘élève à 25 milliards d’euros pour les mois de janvier et février.

La Banque centrale russe, toutefois, se refuse à contrôler les mouvements de capitaux, arguant que sa politique monétaire garantit la stabilité financière.

Si la Banque centrale avait pris des mesures pour permettre graduellement au rouble de fluctuer plus librement, elle a du puiser dans ses réserves début mars pour endiguer la chute de la monnaie russe, déboursant 11 milliards d’euros.
Le rouble a dégringolé de plus de 12% face à l’euro depuis janvier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les ventes de voitures neuves ont décollé en février dans l'UE