DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : l'état d'urgence levé à Bangkok


Thaïlande

Thaïlande : l'état d'urgence levé à Bangkok

En Thaïlande, l’Etat d’urgence a été levé à Bangkok, la capitale, où il était en vigueur depuis deux mois. Le gouvernement controversé de Yingluck Shinawatra espère ainsi faire revenir touristes et investisseurs étrangers. La crise politique n’est pas réglée mais les manifestants d’opposition sont désormais cantonnés à un seul site.

La coalition hétéroclite des contestataires (ultra-royalistes, pourfendeurs de la corruption et élite de la capitale) accusent la Première ministre d‘être la marionnette de son frère et ancien Premier ministre, Thaksin, renversé dans un coup d’Etat en 2006 et actuellement en exil à Dubaï. Les manifestants réclament sa démission au profit de la mise en place d’un conseil du peuple non élu. Ils ont d’ailleurs boycotté les législatives anticipées du 2 février, empêchant l’ouverture de plusieurs bureaux de vote. Le scrutin devra se rejouer dans plusieurs circonscriptions.

L‘état d’urgence est néanmoins remplacé par une Loi de sécurité intérieure (ISA), déjà adoptée au début de la crise fin 2013, qui permet d’instaurer un couvre-feu ou des fouilles. Faute de compromis entre les deux camps en effet, la violence menace de resurgir à tout moment. La crise actuelle a coûté la vie à 23 personnes. Des centaines ont été blessées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvel attentat suicide dans le nord de l'Afghanistan