DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afrique du sud : le scandale de la propriété de Zuma enfle


Afrique du Sud

Afrique du sud : le scandale de la propriété de Zuma enfle

Trop, c’est trop. En Afrique du sud, l’opposition veut faire comparaître en justice le président Jacob Zuma pour “corruption”. En cause : les travaux d’un montant faramineux réalisés dans sa résidence personnelle à Nkandla. Le responsable de l’Alliance Démocratique, principal parti d’opposition, a déposé plainte au commissariat de la ville. “Si la justice est la même pour tous, chacun doit être traité de la même manière”, clame Mmusi Maimane, “je crois que le président Zuma a abusé pour son profit de fonds publics, de même que son architecte, et donc des poursuites criminelles doivent être engagées”.

La médiatrice de la République, Thuli Madonsela, avait dévoilé la veille un rapport accablant. Il confirme que Jacob Zuma a “indûment bénéficié” d’argent public pour des travaux censés améliorer la sécurité de sa résidence. La médiatrice a souligné que le chef de l’Etat devrait rembourser les frais engagés sans lien avec la sécurité. Piscine, enclos à bétail, poulailler, amphithéâtre, centre d’accueil pour visiteurs, la liste est longue et la facture a grimpé à 16,5 millions d’euros.

La presse et l’opinion sont de plus en plus remontées contre le président. A l’approche des élections début mai, le parti au pouvoir, l’ANC tente de calmer le jeu et promet de faire tomber des “têtes”. Dans tous les cas et malgré le scandale, l’ANC, bénéficie toujours d’un fort soutien populaire et a peu de chance de perdre le scrutin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Polémique sans précédent contre Wilders aux Pays-Bas