DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise ukrainienne : passe d'armes entre Moscou et Washington à l'ONU

Vous lisez:

Crise ukrainienne : passe d'armes entre Moscou et Washington à l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Au Conseil de sécurité de l’ONU , l’ambassadrice américaine Samantha Power a affirmé que Washington était prêt à prendre des sanctions supplémentaires contre la Russie, si son agression se poursuivait. “Ce que la Russie a fait est mauvais au regard de la loi, de l’histoire et de la politique, et c’est dangereux”, a-t-elle dit.

De son côté Vitali Tchourkine a une nouvelle fois justifié la légitimité du référendum en Crimée, affirmant que “le peuple avait utilisé son droit à l’auto-détermination, de manière démocratique et sans pression extérieure, un “droit qui est garanti par toutes les chartes de l’ONU et les règlements internationaux”, a t-il souligné.

En visite à Washington, le secrétaire général de l’OTAN a appelé les Etats-Unis et l’Europe à livrer une réponse diplomatique commune à Moscou.

“L’annexion de la Crimée à travers un soi-disant référendum, sous la menace des armes est illégale et illégitime”, a répété Anders Fogh Rasmussen, “cela mine les efforts pour trouver une solution pacifique et politique”.

En Crimée, les forces pro-russes gagnent du terrain et ont notamment pris le contrôle du QG de la marine ukrainienne à Sébastopol. Kiev prépare désormais un plan d‘évacuation des militaires et de leurs familles. L’Ukraine a en outre décidé d’introduire des visas pour les Russes et de sortir de la Communauté des Etats indépendants, regroupant les ex-républiques soviétiques.