DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Twitter bloqué en Turquie : le président Gül désapprouve


Turquie

Twitter bloqué en Turquie : le président Gül désapprouve

Abdullah Gül n’approuve pas le blocage de Twitter en Turquie. Le chef de l‘État a critiqué ce vendredi cette décision appliquée quelques heures après une virulente attaque du Premier ministre contre le réseau de microblogging. “Nous allons éradiquer Twitter. Je me moque de ce que pourra dire la communauté internationale”, avait lancé ce jeudi Recep Tayyip Erdogan alors que des enregistrements téléphoniques diffusés sur les réseaux sociaux le mettent en cause dans un vaste scandale de corruption.

À moins de 10 jours des élections municipales, des Turcs déplorent une dérive autoritaire. L’opposition a annoncé avoir saisi la justice pour obtenir la levée de l’interdiction qualifiée “d’inutile et de lâche” par la commissaire européenne en charge des Nouvelles technologies, Neelie Kroes.

“L’avenir de la Turquie n’est pas brillant, indiquait ce vendredi matin un résident à Istanbul. Nous ne pouvons pas même nous exprimer librement. Ce n’est pas bon pour le pays.”

“On le félicite, lançait ironiquement un autre résident en faisant référence au Premier ministre. Que puis-je dire d’autre? Il ne peut pas empêcher les gens de s’exprimer en bloquant un site web. Peu importe les efforts qu’il fournit, les gens trouveront toujours un chemin, une porte ouverte.”

La décision des autorités a d’ailleurs été rapidement contournée par des internautes qui ont pu accéder à Twitter via d’autres serveurs.

Avec AFP et Reuters
.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vladimir Poutine s'adjuge la Crimée