DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kiev et l'OTAN s'inquiètent des troupes russes massées à l'Est de l'Ukraine

Vous lisez:

Kiev et l'OTAN s'inquiètent des troupes russes massées à l'Est de l'Ukraine

Taille du texte Aa Aa

La crise de Crimée pourrait prendre un nouveau tournant.
Kiev a peur d’une invasion des troupes russes dans l’est de l’Ukraine. Il est vrai que l’armée russe a déployé 8.500 hommes à la frontière orientale ukrainienne sous prétexte de manoeuvres.
Le commandant des forces de l’OTAN en Europe, le général Philipp Breedlove s’en inquiète aussi publiquement. Et il soupçonne aussi Moscou de vouloir répéter le scénario criméen en Transnistrie, région séparatiste de Moldavie, qui a demandé à être rattachée à la Russie.

La tactique russe a en effet bien fonctionné en Crimée et désormais le drapeau russe flotte sur 189 installations militaires ukrainiennes. Après Belbek hier et l’arrestation de trois commandants et généraux, la prochaine à tomber sera sans doute la base de la marine à Feodosia.

A Kiev, sur la symbolique place de l’Indépendance, des milliers d’Ukrainiens sont venus dénoncer l’annexion de la Crimée et manifester leur crainte de voir la Russie répéter son opération en Crimée dans l’est du pays. “Les troupes russes sont prêtes à attaquer l’Ukraine” pouvait-on entendre sur le podium.

Au même moment, plus à l’est, à Donetsk et Kharkiv se tenaient des manifestations pro-russes aux relents soviétiques. Kharkiv, notamment, réclame un référendum sur la fédéralisation de l’Ukraine pour que les régions où l’on parle russe obtiennent plus d’autonomie.