DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crainte de nouvelles violences en Egypte après un verdict expéditif contre les Frères musulmans


Egypte

Crainte de nouvelles violences en Egypte après un verdict expéditif contre les Frères musulmans

Daleen Hassan, Euronews : nous rejoignions Mohammed Shaikhibrahim, notre correspondant au Caire. Mohammed, quelles sont les réactions après ce verdict sachant qu’on en attend d’autres dans les jours à venir ?

Mohammed Shaikhibrahim, correspondant d’Euronews au Caire : “il ne fait aucun doute que c’est une décision très lourde et importante dans l’histoire de la justice égyptienne. Pour les premières réactions après le verdict, c’est la crainte qui prédomine. Celle de voir de nouvelles violences se produire entre Égyptiens. Il s’agit d’une situation de tension et de colère, en particulier pour les familles des condamnés à Al-Minya et il y a une très forte présence policière et sécuritaire sur place depuis le verdict. Et au sein de la population, c’est l‘étonnement et la colère”.

Daleen Hassan, Euronews : pensez-vous que ce verdict pourrait nourrir une soif de vengeance à l‘égard des autorités ou de la police ?

Mohammed Shaikhibrahim, correspondant d’Euronews au Caire : “oui, des actes de vengeance pourraient avoir lieu contre les bureaux de la police et contre des bâtiments gouvernementaux. Ici, nous parlons d’une escalade de la violence, il n’y aura pas de calme si jamais ces condamnations à mort sont appliquées”.

Daleen Hassan, Euronews : l’Egypte se prépare à une élection présidentielle. Dans quelle mesure cette décision peut-elle avoir un impact sur ce scrutin et en particulier si le général Al-Sissi y participe ?

Mohammed Shaikhibrahim, correspondant d’Euronews au Caire : “si les peines de mort sont exécutées, il est normal que cela pèse sur la vie politique. Les Egyptiens ne veulent pas que les violences s’intensifient, c’est pourquoi, je pense que ce verdict aura une incidence négative sur l‘élection présidentielle. Il pourrait provoquer un regain de tension politique”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'OTAN s'inquiète d'une éventuelle intervention russe en Moldavie voire aux Etats baltes