DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une maison qui se plie en quatre pour les sinistrés


hi-tech

Une maison qui se plie en quatre pour les sinistrés

En partenariat avec

Des millions de personnes se sont retrouvées sans abri après le typhon dévastateur qui s’est abattu sur les Philippines l’an dernier.
Des architectes et des designers se sont penchés sur le problème.

Ils ont mis au point cette maison dite maison papillon de près de 12 mètres carrés.
Elle s’ouvre autour d’une structure tubulaire. Il faut un quart d’heure à trois personnes pour la “construire”. Son coût : 800 euros. Il en existe d’autres versions de 15 et 26 mètres carrés.
Elle a été inventée par un américano philippin Rogelio “Vonz” Santos :
“Ce qui rend cette maison papillon unique c’est qu’elle combine la possibilité de répondre rapidement à un scénario catastrophe et aussi la solidité d’une structure durable qui donne aux gens le sentiment de la stabilité, de la sécurité quand ils l’occupent.”

Le toit, isolé, est en acier galvanisé, en contreplaqué marine. Les cloisons sont interchangeables et peuvent être fabriquées en contreplaqué, en bamboo, en métal ou en plastique.

RoyalPineda, développeur et architecte de la maison papillon : “La valeur de cette maison papillon c’est que c’est une maison instantanée de qualité pendant un désastre. Ce n’est pas parce qu’il y a une catastrophe que l’on doit compromettre la qualité.”

L’objectif est de produire en grande quantité. Le ministère philippin du développement en aurait déjà commandé 5000.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Innorobo : les robots tiennent salon à Lyon