DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les occidentaux annulent le sommet du G8 à Sotchi, les Russes relativisent

Vous lisez:

Les occidentaux annulent le sommet du G8 à Sotchi, les Russes relativisent

Taille du texte Aa Aa

Il n’y aura pas de sommet du G8 en juin prochain à Sotchi. La décision était attendue. Elle a été officialisée ce lundi, depuis La Haye aux Pays-Bas.

Le G8 sera remplacé par un sommet du G7 à Bruxelles.

En excluant ainsi la Russie au moins provisoirement, les pays occidentaux ont voulu sanctionner Moscou pour son intervention en Crimée.

Côté russe, on semble relativiser la portée de cette décision, comme l’a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

“Le G8 est un club informel, a-t-il souligné. Personne n’a de carte d’adhérent et personne ne peut chasser un membre par définition. Si nos partenaires occidentaux pensent que le format est parvenu au bout de sa logique, nous ne nous accrocherons pas à ce format.
Pour nous, ce n’est pas un grande tragédie si le G8 ne se réunit pas. On peut considérer cela comme une période expérimentale : attendons un an ou an et demi et voyons comment nous survivons sans ce groupe”.

Les grands dirigeants de la planète sont réunis pour deux jours à La Haye pour un sommet consacré à la sécurité nucléaire. Mais c’est surtout la situation en Ukraine qui monopolise les débats.

Les Occidentaux, le président américain en tête, veulent profiter de cette occasion pour renforcer le front diplomatique anti-russe. Pour ce faire, Barack Obama s’est entretenu notamment avec son homologue chinois, en marge des réunions officielles.

Jusque-là, la Chine est restée relativement neutre dans le dossier ukrainien.

Les Occidentaux, eux, dénoncent fermement l’annexion de la Crimée par la Russie, estimant qu’il y a là violation de la souveraineté territoriale.

“En 2009, rappelle James Franey, envoyé spécial d’euronews à La Haye, c’est le président américain Obama qui disait vouloir réinitialiser les relations avec la Russie. Aujourd’hui, c’est ce même président Obama qui appelle à suspendre la Russie du G8”.
“Est-ce une nouvelle Guerre Froide ? Peut-être pas. N’empêche, alors que les Etats-Unis disent vouloir se tourner davantage vers l’Asie, c’est bien la question des frontières de l’Europe qui est redevenue l‘épicentre de la géopolitique mondiale”.