DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama qualifie la Russie de puissance régionale

Vous lisez:

Obama qualifie la Russie de puissance régionale

Taille du texte Aa Aa

Au Pays-Bas, une cinquantaine de pays se sont mis d’accord pour améliorer la sécurité nucléaire. L’objectif du sommet de La Haye était d’empêcher des groupes terroristes de fabriquer l’arme atomique, une “bombe sale”. Les participants ont été appelés à réduire leurs stocks d’uranium fortement enrichi, pour éviter les détournements criminels.

Mais ces deux jours de sommet ont été assombris par la crise en Ukraine. Barack Obama a déclaré que “la Russie était une puissance régionale qui menaçait ses voisins, un signe de “faiblesse”“.

Selon le Premier ministre néerlandais, qui accueillait ce sommet, il y a dans le monde presque 2.000 tonnes de matériel en circulation, prêt à être utilisé comme une arme.

“Nous avons encore beaucoup de travail à faire pour atteindre les objectifs ambitieux fixés il y a quatre ans, a rajouté Barack Obama, pour entièrement sécuriser tous les matériaux nucléaires et radiologiques, civils et militaires, afin qu’il n’y ait plus de risque pour nos citoyens. C’est essentiel pour la sécurité du monde entier et compte tenu des conséquences catastrophiques de même une seule attaque, nous ne pouvons pas être complaisants.”

L’autre annonce importante du sommet a été l’engagement du Japon à renvoyer aux Etats-Unis près de 500 kilos de plutonium et d’uranium hautement enrichi qui lui avaient été fournis pendant la Guerre froide.

James Franey, notre envoyé spécial à La Haye, explique que cet accord est considéré ici comme une étape importante pour la sécurité nucléaire.

Mais il y a deux problèmes : tout d’abord, il n’est pas contraignant, il s’appuie sur la bonne volonté des pays concernés.

L’autre question, cela signifie-t-il quelque chose, étant donné que la Russie, le pays avec le plus grand stock d’armes nucléaires au monde, a refusé de signer.