DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bélarus : l'opposition manifeste contre l'annexion de la Crimée


Bélarus

Bélarus : l'opposition manifeste contre l'annexion de la Crimée

Le Bélarus s’inquiète de la situation de sa voisine, l’Ukraine. Dans les rues de Minsk, l’opposition tient sa manifestation annuelle. Ils sont 1500 seulement, mais ici c’est beaucoup. Beaucoup plus qu’en 2011, lors des protestations post-électorales.

Cette année, on s’inquiète de l’annexion de la Crimée, mais on admire la révolution ukrainienne.
“C’est très important pour nous les Biélorusses de comprendre que nous avons un très, très long chemin à parcourir avant d’arriver à ce que les Ukrainiens ont réalisé, explique Svetlana, qui porte une coiffe ukrainienne. C’est un exemple de lutte pour l’indépendance, ils ont lutté pour un meilleur avenir pour leurs enfants.”

Le président Loukachenko, condidéré comme le dernier dictateur d’Europe, avait déclaré dimanche que l’Ukraine devait rester “un Etat unique, indivisible et non fragmenté”. Il avait rajouté que l’annexion de la Crimée crée un “précédent facheux”.

Un précédent qui est dans tous les esprits ici.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

MH370 : nouveaux débris potentiels