DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gaz russe : des gazoducs à double sens pour soulager l'Ukraine


économie

Gaz russe : des gazoducs à double sens pour soulager l'Ukraine

L’Ukraine on le sait, est hautement dépendante du gaz russe et Kiev a donc depuis très longtemps réfléchi aux autres possibilités d’approvisionnement.

Les autorités ukrainiennes ont à ce sujet commencé des discussions pour importer du gaz de l’Union européenne via la Slovaquie. Pour parer à tout arrêt partiel ou total des livraisons russes.

Techniquement, la parade la plus rapide pour éviter une pénurie consisterait à utiliser les pipeline en sens inverse de leur utilisation actuelle.

“Aujourd’hui il y a un nombre d’options pour faire transiter du gaz vers l’Allemagne qui proviendrait de n’importe oú dans le monde. Du gaz qui transiterait vers nous et renforcerait notre indépendance énergétique et qui serait ensuite dirigé vers l’Ukraine. C’est une question de prix c’est tout, précise Alexander Dubela, expert slovaque en relations internationales”.

Mais pour rendre réversible un pipeline il faut dépenser des millions : 20 millions d’euros dans le cas de la Slovaquie selon le premier ministre slovaque.

“Je pense que l’Ukraine ne doit pas obtenir ce gaz gratuitement, affirme le Robert Fico le premier ministre slovaque. Personne n’acceptera cette situation si l’Ukraine ne paye pas pour le transfert. Il faut construire une station de compression et l’investissement est de l’ordre de 20 millions d’euros”.

Le gouvernement ukrainien a prévenu mardi la Russie qu’il refuserait d’importer son gaz au prix qu’elle demande, au risque de provoquer une nouvelle crise gazière avec Moscou.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Crimée : le rouble est la monnaie officielle mais il reste encore absent des commerces