DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La ligue arabe profondément divisée à l'issue du sommet à Koweït


Koweït

La ligue arabe profondément divisée à l'issue du sommet à Koweït

La Syrie était parmi les grands sujets au coeur du sommet de la ligue arabe à Koweït. Dans leur résolution finale, les dirigeants, profondément divisés, se sont contentés d’appeller à une solution politique tout en condamnant les massacres commis par le régime de Damas. Par ailleurs, les chefs d’Etat ont refusé de reconnaître Israël comme un “Etat juif”, une des conditions posées par l’Etat hébreu pour parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens.

Pour Francis Matthew, éditorialiste à Gulf News, un quotidien anglophone de Dubaï, “il y a des crises majeures dans la région qui sont pratiquement insolubles”, et de citer “le chaos en Irak, la Syrie qui est en pleine guerre civile, les discussions qui continuent sur le nucléaire iranien, l’Egypte engagée dans un processus pour réhabiliter ses dirigeants nationalistes”.

Parmi les pays du Golfe, la division régne nous confirme notre correspondant à Dubaï, François Chignac :
“La réunion de la ligue arabe au Koweit occupe les principales une des quotidiens, que cela soit le National d’Abu Dhabi, ou alors le très conservateur Khaleej Times ou le très lu Gulf News. Et dans les colonnes de ces quotidiens, que cela soit les éditorialistes ou les journalistes, tous s’accordent à dire que la terrible crise que vivent aujourd’hui les pays du golfe, cette crise qui les oppose soit sur le dossier syrien, soit sur celui des frères musulmans, cette crise ne pourra pas être résolue en 48 heures”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

MH370 : nouveaux débris potentiels