DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hollywood : les objets personnels de Marlène Dietrich

Vous lisez:

Hollywood : les objets personnels de Marlène Dietrich

Taille du texte Aa Aa

Ventes à Hollywood d’objets personnels de Marlène Dietrich. C’est le petit fils de la star d’origine allemande qui était devenue mondialement célèbre dans le film L’ange bleu de Josef von Sternberg qui a mis ses objets en vente. Parmi eux des lettres dont une d’un de ses proche : Ernest Hemingway.

Marlène Dietrich était devenue américaine, mais c’est à Paris qu’elle s‘était installée elle y est morte en 1992 à l‘âge de 92 ans.

J. David Riva, petit-fils de Marlène Dietrich : “Et donc cette collection montre d’elle un aspect plus humain. Vous savez elle parlait beaucoup de politique, elle parlait beaucoup de choses différentes qui se passaient dans sa vie et ce d’une façon très personnelle et moins du styles Marlène Dietrich. Et je crois que c’est ce qui est intéressant dans ces lettres et ces objets personnels, cela reflète une personne différente de celle qui était créée et qu’elle voulait montrer aux gens la plupart du temps. »

Après une fabuleuse carrière, le cinéma la délaisse. Elle se tourne alors vers le chanson et entame une deuxième carrière qui prendra fin dans des accidents et des excès d’alcool dans les années 70. Elle se retirera alors dans son appartement de l’Avenue Montaigne où elle vivra recluse pendant 12 ans.

J. David Riva, petit-fils de Marlène Dietrich : “Marlène a appris de l’histoire que si l’on meurt jeune, comme Marilyn Monroe ou James Dean ou quelqu’un d’autre, on se souvient d’eux tels qu’ils étaient quand ils sont morts… Et donc elle s’est enfermée dans une boite hermétique pour être bien sûre que les gens se souviendraient d’elle comme elle était quand elle était jeune parce que c‘était sa seule source de revenus. C’est ce qui la rendait toujours populaire, on voulait toujours utiliser son image pour faire des publicités, les magazines payaient pour des interviews, ses livres se vendaient toujours. Mais si les gens avaient vu ce qu’elle était devenue alors je pense qu’elle aurait perdu son glamour et bien sûr elle avait raison. »

Une histoire quelque peu réécrite. Marlène Dietrich se produisant toujours sur scène à l‘âge de 73 ans. Ce sont en tout 250 objets personnels qui sont ainsi mis à la vente au Hollywood Museum mais aussi sur le net.