DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Oeuvres de Banksy : le street art a-t-il une valeur marchande ?

Vous lisez:

Oeuvres de Banksy : le street art a-t-il une valeur marchande ?

Taille du texte Aa Aa

L’art de rue peut-il être vendu aux enchères ? C’est la question que pose, en filigrane, une exposition consacrée à Banksy à Londres. Intitulée « Stealing Banksy », elle présente des œuvres restaurées qui seront vendues courant avril.

L’entreprise Sincura Group est à l’origine de la controverse. Depuis plusieurs années, elle vole régulièrement dans les rues, des graffitis du plasticien britannique pour les mettre sur le marché.
En juin dernier, les enchères avaient atteint 800 000 euros.

« Nous n’avons jamais approché qui que ce soit pour l’inciter à retirer un Banksy », se justifie Tony Baxter, le directeur de Sincura Group. Ce sont les propriétaires de ces murs qui sont venus à nous. Ils n’ont jamais voulu de ces oeuvres sur leurs murs. Avoir un Banksy sur votre mur, c’est risquer de voir votre bâtiment classé et de ne plus pouvoir y toucher, cela lui fait perdre de la valeur et vous ne pouvez plus le revendre.

La célèbre “petite fille au ballon” a donc quitté l’Est londonien pour rejoindre les galeries huppées de la capitale britannique.

Il s’agit d’une entreprise de démolition artistique, d’après Banksy qui s’est, lui-même, opposé à ces vols.

Mais, pour les interdire, il faudrait intenter une action en justice et donc révéler son identité : un prix trop lourd à payer pour l’artiste dont la liberté réside dans l’anonymat.