DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Municipales françaises : "Il y a un perdant, la démocratie", selon Dominique Moisi

Vous lisez:

Municipales françaises : "Il y a un perdant, la démocratie", selon Dominique Moisi

Taille du texte Aa Aa

François Hollande en a pris pour son grade ce lundi matin dans la presse française, conséquence de la lourde défaite de la majorité aux élections municipales. Le Front-National transforme l’essai, l’UMP, principal parti d’opposition, rafle la majorité des grandes villes dont certaines étaient des bastions de la gauche, quant au taux d’abstention, il atteint 36,3 %.

“Il y a un perdant, c’est la démocratie. Près de 40 % des citoyens français ne sont pas allés voter, c’est le taux le plus haut jamais atteint pour un second tour des municipales dans l’histoire de la Ve République”, assure Dominique Moisi, politologue et géopoliticien français, Conseiller spécial de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI).

Avec près d’une quinzaine de municipalités, le Front national (FN) réalise le meilleur score de toute son histoire dans une élection locale. Pour la chef du parti d’extrême droite, il faut en finir avec, dit-elle, “le faux choix entre l’UMP et le PS”.

“Je pense que la politique ne sera pas changée puisqu’en réalité, c’est la feuille de route de Bruxelles, donc ce n’est pas François Hollande qui décide, pas plus que c‘était Nicolas Sarkozy hier. Bruxelles considère qu’il faut à tout prix que l’on mette en place une politique d’austérité comme en Grèce, comme en Espagne, comme en Italie et c’est exactement ce qu’est en train de faire François Hollande”, a réagit Marine Le Pen sur la radio RMC.

François Hollande et son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, se sont entretenus pendant près de deux heures. Face à la déroute, un remaniement ministériel est évoqué, mais rien n’a encore été confirmé. Le président français pourrait s’exprimer dans la soirée.