DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : Triomphant, Erdogan promet de "faire payer" ses rivaux

Vous lisez:

Turquie : Triomphant, Erdogan promet de "faire payer" ses rivaux

Taille du texte Aa Aa

Vainqueur des municipales en Turquie, le chef du gouvernement Recep Tayyip Erdogan menace ses adversaires.

L’AKP, son Parti de la justice et du développement, a recueilli prés de 45 % de suffrages, loin devant le CHP, son principal opposant, qui ne décroche qu’un peu plus de 28 % des votes. Mais ce n’est pas à l’opposition que s’adressent les menaces du Premier ministre. Éclaboussé par un vaste scandale politico-financier, Erdogan défie son ancien mentor devenu son ennemi juré : l’imam Fethullah Gülen.

Malgré le flot de critiques, l’homme fort du pays peut se vanter d’avoir remporté toutes les élections depuis 2002. Hier son parti a même conservé le contrôle de la plus grande ville du pays, Istanbul.

Un scrutin émaillé de violence. Des affrontements ont éclaté entre deux familles ennemis du village de Yuvacik, non loin de la frontière syrienne, faisant six morts. Dans le village de Golbasi, une autre fusillade entre clans rivaux a fait deux morts.