DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Applications commerciales pour lunettes à réalité augmentée


hi-tech

Applications commerciales pour lunettes à réalité augmentée

En partenariat avec

Les très attendues Google Glass, des lunettes à réalité augmentée connectées à Internet, sont commercialisées au mois d’avril. On les verra probablement partout…même sur le nez du personnel d’accueil des aéroports…

L’écran situé juste au-dessus de l’œil permet au steward d’avoir toutes les informations sur le passager, les heures de vol, le trafic aérien. Avec la caméra située sur les lunettes, il peut scanner le billet du client, son passeport…BIP !…l’enregistrement se fait en un clin d’œil!

“Le retour est très bon, explique un stewart. C’est une nouvelle technologie, les gens sont très curieux. J’ai même prété les lunettes à quelques passagers.”

Cette technologie rend plus efficace le processus d’embarquement… C’est aussi un argument marketing pour la compagnie aérienne Virgin Atlantic qui veut attirer des passagers en leur proposant une expérience différente…

Tim Graham dirige le département innovation et développement de la compagnie aérienne : “Tout ce qu’on peut faire pour injecter un peu de magie, un peu de personnalisation dans tout le processus pour que les gens pensent qu’ils sont en train de faire quelque chose de spécial c’est vraiment génial.”

A l’aéroport de Londres, le terminal VIP de la compagnie anglaise sert de laboratoire pour tester pendant six semaines l’application destinée à l’accueil des passagers.
Une application conçue en Suisse par la Sita (Société Internationale de Télécommunications Aéronautiques). Ses ingénieurs sont à Londres pour corriger les défauts du programme… C’est dans le laboratoire de la Sita que Stéphane Cheikh et ses ingénieurs ont imaginé l’application… …Leur métier : tester toutes les nouveautés technologiques ! Et imaginer les applications au monde de l’aéronautique…

Une porte d’embarquement factice a même été installée pour imaginer tous les cas de figure…

Stéphane Cheikh : “Nous en mars 2013 on s’est dit, avec tout ce qu’est « wearable computing », est-ce que il y a moyen d’utiliser une de ces technologies là, pour accélérer l’embarquement. Donc la je vais mettre les lunettes et l’application qu’on a développé, ce que elle va faire, c’est qu’elle va directement en moins d’un seconde scanner le « boarding pass » et en même temps le passeport. Donc on a quelque chose sur nous, mais on est capable d’interagir avec le passager. Donc on ne perd pas la proximité avec le passager. Les gens dans les compagnies aériennes, au sein des des départements d’innovation, voient beaucoup de futur. Parce que encore une fois on a beaucoup d’information à disposition et l’avantage c’est que la personne qui travaille dans le domaine aérien a aussi les mains libres, donc on peut faire quelque chose avec le passager et en même temps avoir de l’information juste devant notre œil.”

Pour les professionnels, avoir les mains libres c’est l’intérêt principal des smartglasses ! Dans l’aéronautique, tous les corps de métiers pourraient bénéficier d’applications spécifiques.

Tim Graham : “Il existe de nombreux autres secteurs où notre personnel est mobile, que ce soit le personnel au sol ou ceux qui font la maintenance des avions, ou le personnel navigant. La grande majorité des employés est mobile et ce type de technologie pourrait très bien les aider à faire leur travail tout en améliorant l’expérience client.”

Au terme des 6 semaines d’essais dans le terminal VIP de Londres, si le bilan est positif l’application sera utilisée dans les terminaux des aéroports de New York et San Francisco…

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Imprimante 3D et... droit d'auteur