DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Municipales en Turquie : l'opposition conteste la victoire de l'AKP au pouvoir


Turquie

Municipales en Turquie : l'opposition conteste la victoire de l'AKP au pouvoir

Deux jours après les municipales en Turquie, les soupçons de fraude électorale ravivent les tensions à travers le pays.

A Ankara, la police a dispersé, à grand renfort de canons à eau, 2.000 sympathisants de l’opposition qui protestaient devant le siège du Haut conseil électoral. Ils accusent le maire sortant, issu du parti de la justice et du développement, l’AKP au pouvoir, d’avoir volé sa victoire. Son avance serait d‘à peine 1%.

Distancé dimanche, le principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple de Kemal Kilicdaroglu, dénonce des irrégularités et demande un nouveau comptage des voix à Ankara, Istanbul et dans une dizaine d’autres villes. Il a déjà obtenu gain de cause à Yalova notamment, près d’Istanbul.

Malgré un scandale de corruption, le premier ministre islamiste Erdogan, au pouvoir depuis 11 ans, est sorti grand vainqueur des municipales. Son parti, l’AKP, est crédité de 45% au niveau national et conteste lui aussi les résultats dans les villes qui lui ont échappé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Otan rompt sa coopération avec Moscou au profit de Kiev