DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Rob the Mob", dans le genre gangsters

Vous lisez:

"Rob the Mob", dans le genre gangsters

Taille du texte Aa Aa

New York, 1991. Tommy et Rosie s’aiment. S’ils ont commis quelques larcins par le passé, ils souhaitent aujourd’hui mener une vie normale. Mais la fascination de Tommy pour le monde du crime le rattrape lorsqu’il assiste au procès de Sammy “The Bull” Gravano, un ancien tueur de la mafia.

Andy Garcia joue un parrain : “C‘était une idée fascinante, cette sorte d’histoire d’amour du style Bonnie and Clyde, cette sorte de comédie dramatique romantique située à cette époque… avec cette façon dont les familles, les familles de la mafia géraient tout ça parce qu’elles ne pouvaient pas aller voir la police pour se plaindre d’un vol. Les flics auraient dit “on va aller chez vous prendre de empreintes et voir si on peut trouver des indices.”

40 ans après “Le parrain” les films de gangsters semblent toutjours autant fasciner l’Amérique.

Andy Garcia : “Le genre, le genre de films de gansters est là depuis les années 20, depuis Paul Muni, Cagney, Bogard, Edward G Robinson. Plus tard bien sûr on a eu “Le parrain”, “Les affranchis” et tout ça, cela fait partie du paysage du cinéma américain.”

“Rob the Mob”, qui compte aussi dans son casting Michael Pitt et Nina Arianda sort en ce moment aux Etats-Unis.