DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : toujours plus de violence, de tués et de déplacés

Vous lisez:

Syrie : toujours plus de violence, de tués et de déplacés

Taille du texte Aa Aa

Au moins 150 000 personnes ont été tuées en Syrie dont un tiers de civils depuis le début du conflit il y a trois ans. Le dernier chiffre avancé par l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme fait froid dans le dos. Les violences sont incessantes et personne n’est épargné.

Les violences sont incessantes et personne n’est épargné. Souvent, les minorités sont en première ligne. Récemment, 650 familles arméniennes de la ville de Kessab, soit environ 3 000 personnes, ont pris la fuite devant des rebelles islamistes arrivant par la Turquie. Elles ont trouvé refuge dans des églises de montagne.

“Nous n’avons rien pris avec nous, ni argent, ni vêtements, rien. Nous sommes partis seulement avec ce que nous avions sur le dos”, explique une femme.

“Nous avons organisé notre auto-défense et nous avons protégé notre ville pendant près d’un an. Nous patrouillions chaque jour et chaque nuit. C’est un berger arrivant de Turquie qui nous a prévenus de l’imminence de l’invasion”, ajoute un homme. Le conflit syrien a depuis longtemps dépassé les frontières de la seule Syrie.

Le conflit syrien a depuis longtemps dépassé les frontières de la seule Syrie. À une trentaine de kilomètres de la frontière syrienne, à Tripoli, au Liban, s’opposent à coups de roquettes les pros et anti-Assad, les miliciens sunnites et alaouites. Ce mardi, l’armée libanaise s’est déployée en force dans la ville, dans le cadre d’un plan visant à mettre un terme à la violence qui gangrène la grande cité portuaire.