DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : les Européens veulent des actes clairs de Moscou

Vous lisez:

Ukraine : les Européens veulent des actes clairs de Moscou

Taille du texte Aa Aa

Le président russe indique un retrait partiel des troupes russes stationnées près de la frontière ukrainienne. Un faible geste du Kremlin alors que l’Occident s’indigne de l’annexion de la Crimée par la Fédération de Russie.

La France, l’Allemagne, et la Pologne veulent convoquer un sommet sur l’Ukraine après la présidentielle du 25 mai. Les trois pays veulent également aborder la question des différentes frontières que la Russie pourrait vouloir faire bouger à l’avenir, notamment en Moldavie et en Géorgie.

“Cent ans après la Première Guerre mondiale, 75 ans après le début de la Seconde Guerre mondiale, 70 avant la fin de la Seconde Guerre mondiale et 25 ans après la fin de la guerre froide, il ne peut y avoir de place dans ce siècle pour la correction de frontières qui pourraient entraîner de nouveaux conflits”, met en garde le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier.

De son côté, le Kremlin persiste et signe avec la visite, hier en Crimée, du Premier ministre russe Dmitri Medvedev. Moscou promet d’investir massivement dans la région, mais pour l’heure, les citoyens, pris en étau, manquent de tout.