DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zone euro : stagnation du chômage fin février

Vous lisez:

Zone euro : stagnation du chômage fin février

Taille du texte Aa Aa

Parmi la série de chiffre publiés mardi par Eurostat sur le chômage en Europe et dans la zone euro en février, on constate plusieurs phénomènesd : tout d’abord la stagnation du taux de chômage dans la zone euro à 11,9%, le niveau dramatique atteint par certains pays comme la Grèce et l’Espagne, la progression de l’emploi au Portugal et en Irlande et enfin sa détèrioration en France, mais aussi en Italie oú le taux de chômage affichait 13% fin février.
122
“Le nombre des personnes employées a baissé de 365.000 en douze mois, explique le premier ministre italien Matteo Renzi. Donc si on veut, d’une certaines manière, nous avons perdu un millier d’emplois chaque jour. Il est clair que c’est un problème. Nous constatons des signes de reprise c’est sûr, mais ce n’est pas suffisant.”
144
11,9% de chômeurs en zone euro et 13% en Italie, fin février. L’Allemagne affiche toujours un bas niveau de chômage avec 6,7% de demandeurs d’emplois répertoriés à la fin du mois de mars.
Avec l’Autriche et le Luxembourg, l’Allemagne reste un des seuls pays présentant un marché du travail en bonne santé.
Si on prend le chômage des jeunes : il atteint 7,7% en Allemagne contre une moyenne de 23,5% en zone euro, mais 53,6% en Espagne et 58% en Grèce.
207
“Le chômage a encore diminué au mois de mars, explique Jürgen Weise, le responsable de l’Agence fédérale de l’emploi en Allemagne. L’emploi et les cotisations à la sécurité sociale sont en augmentation. La demande de travail est en hausse et se situe à un haut niveau”.
221
A propos des 11,9% de chômage en zone euro, le commissaire européen aux affaires sociales a dressé dans un communiqué un tableau sombre de la situation sociale en Europe, estimant que les destructions d’emplois ralentissent mais sans création d’emplois.