DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alerte au tsunami sur la côte pacifique de l'Amérique latine

Vous lisez:

Alerte au tsunami sur la côte pacifique de l'Amérique latine

Taille du texte Aa Aa

En cause, un séisme d’une magnitude de 8,2 sur l‘échelle de Richter. L‘épicentre se trouve au large du Chili, à environ 90 km au sud-ouest de la ville de Cuya, et à plus de 46 km de profondeur. Le Bureau national des Situations d’urgence a demandé l‘évacuation des côtes. Le ministère chilien de l’Intérieur fait été pour le moment de cinq personnes tuées.

Il a par ailleurs indiqué que près de 300 détenus s‘étaient enfuis de la prison d’Iquique, la ville la plus proche de l‘épicentre du séisme. Des effectifs des Forces Armées ont été déployés sur la zone.

Le séisme a endommagé la tour de contrôle de l’aéroport d’Iquique, et tous les vols dans les trois grandes villes du nord – Antofagasta, Iquique et Arica – ont été annulés.

Des vagues de plus de deux mètres ont atteint certaines zones septentrionales, dont la ville de Pisagua.

Au moins sept répliques d’en moyenne 5 sur l‘échelle de Richter ont déjà frappé le nord du pays.

Le Chili est encore traumatisé par le séisme du 27 février 2010, d’une magnitude de 8,8 et qui a fait au total 525 morts et disparus sans compter les deux millions de sinistrés.

Le pays est situé le long d’une fosse océanique, la fosse du Pérou-Chili, qui entraîne une forte activité sismique avec un risque important de tsunami.

L’alerte tsunami concerne également le Pérou, l‘Équateur ou encore le Honduras.