DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hans Richter traverse le siècle à Berlin


Culture

Hans Richter traverse le siècle à Berlin

Après le Centre Pompidou Metz où elle y était présentée l’exposition consacrée à Hans Richter s’est installée à Berlin.

Il s’agit d’une rétrospective majeure qui permet de situer l’artiste, disparu en 1976 dans son contexte.

Issu de l’expressionnisme, à la croisée du mouvement Dada, du constructivisme et du néo-plasticime, il est l’un des acteurs majeurs des avant-gardes des années 1910 et 1920.

Il est aussi un pionnier du cinéma expérimental.

Timothy Benson, commissaire de l’exposition : “Ce qui le rend différent des autres artistes c’est qu’il ne se satisfait pas de rester dans un style particulier. Et il prend des risques. Peu importe où cela l’emmène.”

De la Première Guerre mondiale à la révolution spartakiste, de la République de Weimar à l’avènement du nazisme et aux persécutions antisémites, de Zurich à Berlin, Moscou et New York où il émigre au commencement des années 1940, Hans Richter a connu tous les événements qui ont marqué l’Europe au xxe siècle.

Timothy Benson : “Il a fait tellement de choses ici. Non seulement il y est né mais il s’est radicalisé ici. Comme vous le savez il a fait des films, ses premiers films abstraits ici. Juste dans les environs de Berlin. Il est passé ici même en 1932 alors que d’une certaine façon il commençait à être poursuivi par les nazis. Je pense vraiment que beaucoup de choses en lui viennent de Berlin. C’est comme s’il revenait chez lui.”

L’exposition a été conçue et organisée en partenariat avec le Los Angeles County Museum of Art. Elle est présentée au Martin-Gropius-Bau jusqu’en juin.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Géorgie : un système éducatif en plein bouleversement

learning world

Géorgie : un système éducatif en plein bouleversement